Bactriane : La région ancêtre de Balkh

Bactria est une ancienne région d’Asie centrale s’étendant entre les montagnes de l’Hindou-Kouch et l’Oxus (Amou-Daria), sur le nord de l’Afghanistan actuel et à cheval sur le Tajikistan – qui a dit stop aux nom russifiés récemment – et un petite partie de l’Ouzbékistan.

Elle est précisément situé entre l’Hindou-Kouch et la fleuve Amou-Daria. Sa capitale était Bactres, actuelle Balkh, ville du Nord de l’actuel Afghanistan. Les Indiens lui donnaient le nom de Bahlikâ et les Chinois celui de Daxia .

Les premiers écrits

Les premiers textes écrits où il est fait mention de la Bactriane sont achéménides ; conquise par Cyrus II le Grand au ~ VIe siècle, cette région fut une satrapie de l’Empire achéménide pendant les deux siècles suivants. Quand Alexandre le Grand vainquit Darius III, Bessos, satrape de Bactriane, essaya, mais en vain, d’organiser la résistance à l’est, c’est d’ailleurs là qu’Alexandre épousa sa femme Roxane (Roshanak ou Roshania « la lumineuse »). À la mort d’Alexandre (~ 323), la Bactriane passa sous la domination de Séleucos Ier Nicator.

Un territoire riche

Habitée dès l’Age du Bronze (v.3000-v.1200), la Bactriane fut une région célèbre dans l’Antiquité en raison de ses richesses minérales et de sa prospérité agricole. Elle faisait figure de terre paradisiaque aux ressources inépuisables, ce qui permit l’accumulation d’énormes quantités de richesses par la plupart des populations nomades, d’où l’insistance des grands conquérants à chercher à s’en emparer. La première proto-civilisation urbaine, dans la région, se posa au cours du IIe millénaire. À partir du début du premier millénaire, après une longue période de déclin, la région redevint florissante et semble s’unifiée.

Le coeur de Zoroastrisme

On découvre à travers les textes sacrés de l’Avesta qu’entre le IXe et le VIe siècle, un État indépendant se constitua autour de Bactres-Zariaspa « La cité à l’étendard dressé » où Zoroastre trouva refuge. Un Roi (ou Prince), Vishtapa (v.700 à v.630) est attesté, il aurait soutenu et aidé Zarathoustra à propager sa doctrine dans toute la Perse. L’époque dite « bactrienne », qui correspond à la période de l’âge du fer jusque vers 550, est encore mal connue. 

En raison des civilisations qui s’y sont succédé, la Bactriane a fasciné les protochronistes qui en font, à une époque très reculée, le centre d’un empire puissant et à la civilisation brillante, considéré tantôt comme le berceau de l’empire des Perses et de la religion de Zoroastre, tantôt comme celui des Aryens, tantôt enfin comme celui des Bulgares.

Laisser un commentaire

Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram